Zibeline



La zibeline (соболь), un magnifique animal typique du nord de la Russie, hélas convoité pour sa fourrure si précieuse!
L’exportation de zibelines femelles vivantes est formellement interdite de Russie; sous le régime soviétique, cette infraction était même passible de la peine capitale.

Il est intéressant de rappeler ici l'origine du mot sable, qui désigne la couleur noire en héraldique.
Ce mot remonte au XIIe siècle. Il a d’abord signifié «martre zibeline», avant de se restreindre à l’héraldique et vient, par le latin médiéval sabellum, du russe соболь, «zibeline» (diverses pièces des boucliers et des écus étaient jadis recouvertes de fourrure de zibeline – d’abord blanche ou grise – teinte en noir) (le russe a également donné l’italien zibellino, d’où est venu zibeline à la fin du XIIIe siècle). (Le commerce de la fourrure dans le nord de la Russie et la Sibérie vers l'Europe occidentale se faisait dès le haut Moyen Âge, par la Baltique et l'Allemagne. Il n'est pas impossible que les Vikings aient joué un rôle dans la diffusion de ces peaux vers l'ouest.)
L'anglais sable, qui signifie «zibeline», vient de l'ancien français sable, «martre zibeline». Tout se tient!


















La zibeline figure sur certains blasons, dont celui de la ville d'Irkoutsk.


Un piège à zibelines en Sibérie. (Extrait de Jean Chappe d'Auteroche, Voyage en Sibérie fait en 1761, Paris, 1768.)







La zibeline est aussi un symbole de beauté: on dit d'une femme qu'elle a des «sourcils de zibeline»!

Cet animal évocateur a aussi inspiré un parfum!