Sourire


Le sourire russe, une énigme?

Les Russes, un peuple peu souriant?
À cela, d'après une étude comportementale très sérieuse, plusieurs raisons:
1. Le sourire n'est pas en Russie un signal de politesse. Le sourire occidental est considéré par les Russes comme un sourire "de service", insincère (un peu comme le sourire commercial). Sourire en Russie manifeste la sympathie, pas la politesse.
2. Les Russes ne sourient pas aux inconnus. D'où l'absence de sourire des vendeurs, qui, en règle générale, ne connaissent pas personnellement les clients!
3. Les Russes ne sont pas habitués aux sourires "aimables", ils les interprètent comme un jugement et peuvent en prendre ombrage.
4. Le Russe a besoin d'une raison valable pour sourire, d'où le dicton suivant: «Смех без причины — признак дурачины» (= rire sans raison est niais).
5. L'absence de sourire des Russes (qui ne signifie pas qu'ils soient maussades, bien au contraire) est reflétée dans le folklore, qui fustige les plaisanteries gratuites: Шутка до добра не доводит. И смех наводит на грех. И смех, и грех. Иной смех плачем отзывается. В шутках правды не бывает. Шутка к добру не приведёт (= les plaisanteries n'apportent rien de bon).
6. En service, les Russes ne sourient jamais (par exemple dans les aéroports), ce qui est inhabituel pour un étranger et pris pour de la sévérité.
7. Le sourire russe ne peut être que l'expression d'une disposition bienveillante, amicale, sincère.
Ainsi, le sourire d'un étranger n'est rien d'autre qu'un effet d'une politesse apprise, alors qu'un sourire russe est choisi et l'effet d'une vraie sympathie!






Le sourire-symbole de Gagarine


Le sourire des leaders