Bonbons




Bonbons d'hier et d'aujourd'hui, et leurs emballages qui évoquent mille aspects de la Russie!














Maison fondée en 1903. Héritiers de la célèbre confiserie de Иван Павлович Яни, marchand d'origine grecque qui introduisit en Russie de nombreuses friandises de son pays et qui connut un vif succès à Moscou.

























































































































































video



Attention, on ne badine pas avec les marques!
«Le 14 juin 2007, la Douma russe a adopté en première lecture un projet de loi aux termes duquel les utilisateurs de marques soviétiques devront signer un contrat avec les détenteurs russes des droits sur ces marques. La loi concerne tant les entreprises étrangères que russes.
Le projet de loi envisage de supprimer la disposition qui permet aux entreprises qui produisaient des biens sous marque soviétique jusqu'au 17 octobre 1992, de continuer à le faire sous licence gratuite. Cette modification devrait en particulier forcer les entreprises étrangères qui produisent un bien de marque soviétique à acheter une licence.
Cette initiative est liée à la multiplication des adresses faites à la Douma par les représentants des industries de production de biens alimentaires et d'alcools (bonbons, fromages, bières, vodka) qui se plaignent de l'utilisation sauvage des noms de marques.
C'est ainsi, par exempkle, qu'en janvier 2007, l'entreprise de confiseries de Nijni-Novgorod "Premier mai" a accusé la hodling "Confiseurs unis" de concurrence déloyale par l'utilisation illégale de marques bien connues durant l'époque soviétique, comme Ivouchka, Skazka, Korovka, Goussinye lapki ou Rakovaïa cheïka.»
(Source: Kommersant.)
---
Bien d'autres emballages figurent dans la plupart des autres chapitres de ce blog.